La Bible annonce un message formidable, celui de la bonne nouvelle de l’Évangile !

C'est ce message que nous avons souhaité mettre en avant sur notre page d'accueil. En fait, le mot évangile vient du grec, euaggelion, qui signifie une nouvelle joyeuse et de grande portée. Ainsi, quand le futur empereur César Auguste est né, les messagers ont annoncé l'évangile (bonne nouvelle) de sa naissance. De même, le messager Phidippides a proclamé l'évangile de la victoire des Grecs lors de la bataille de Marathon.
Mais quel est le message de l’Évangile dans la Bible ?

1. L’Évangile est un message de joie car il annonce la venue du Sauveur, Jésus-Christ. C'est sa naissance que les chrétiens célèbrent chaque année à Noël !

L'ange dit : "Je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple: aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur." (Luc 2v10)

2. L’Évangile est un message de lumière car Jésus nous éclaire par ses enseignements percutants et pertinents pour nos vies d'aujourd'hui.

Jésus dit : "Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie." (Jean 8v12)

3. L’Évangile est un message de paix car la foi en Jésus-Christ apaise nos cœurs troublés par le mal qui nous entoure et le mal en nous-mêmes.

Jésus dit : "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix... Que votre cœur ne se trouble pas et ne se laisse pas effrayer." (Jean 14v27)

4. L’Évangile est un message d'amour car Dieu s'est fait homme en Jésus-Christ : il est mort crucifié à notre place pour sauver tous ceux qui  l'acceptent.

Jésus dit : "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle." (Jean3v16)

5. L’Évangile est un message de vie car Jésus-Christ a vaincu la mort en ressuscitant : c'est ce que les Chrétiens célèbrent chaque année à Pâques !

Jésus dit : "Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s'il meurt et toute personne qui vit et croit en moi ne mourra jamais." (Jean 11v25)

 

Quelle joie pour des enfants de penser qu’un Père Noël existe pour leur apporter des cadeaux ! Et quelle consolation de se dire qu’une petite souris vient récupérer les dents de lait perdues en échange d’une pièce. Cela aide à se remettre de la douleur causée par la chute des premières dents. Il est également très réconfortant de penser qu’il existe un Dieu dans le ciel qui veille sur ses créatures. Pourquoi Dieu ne serait-il pas un mythe que les hommes ont inventé pour se réconforter, comme le Père Noël ou la petite souris ? Je vais répondre à cette question en trois étapes. 1.

Première étape : Les fondements de cette idée sont-ils solides ?

L’idée que Dieu est un mythe inventé pour se rassurer a été développée par Feuerbach, puis Freud. Feuerbach a avancé que la religion est la projection de la nature humaine à un niveau transcendant illusoire. Autrement dit, on imaginerait un monde au-delà du nôtre, et nos opinions à son sujet ne seraient qu’un reflet de ce que nous sommes. Dieu serait ainsi la personnification de l’aspiration humaine. Freud, de son côté, donne une autre explication de Dieu. Selon lui, lors de l’enfance, l’individu éprouve l’angoisse de la punition infligée par son père. Face à cette menace, l’enfant vénère le père, s’identifie à lui et projette sous la forme d’un superego tout ce qu’il sait de la volonté paternelle. En grandissant, l’homme garde ce vestige de l’enfance. Il s’est inventé un dieu.

Outre que ces explications sont purement spéculatives et ne reposent sur aucune expérience, nous pouvons leur opposer l’objection suivante : elles mettent toutes les religions dans le même sac. Mais si tous les dieux sont des projections humaines, comment expliquer les grandes différences entre les dieux de toutes les religions ? Et que dire alors des religions non théistes, comme le bouddhisme ?

Il existe des explications bien plus claires et convaincantes qui justifient la croyance en Dieu, que celles proposées par Feuerbach et Freud. En effet, il existe des arguments solides en faveur de l’existence de Dieu2, qui ne reposent pas sur de simples spéculations subjectives. De plus, selon la foi chrétienne, Dieu n’est pas inventé, mais il est révélé, c’est-à-dire qu’il se fait connaître de manière objective et ne se plie pas aux conceptions personnelles de l’homme3. Ceci nous amène à la deuxième étape.

Deuxième étape : Le Dieu biblique correspond-il à nos projections humaines ?

Si certaines divinités peuvent correspondre aux désirs humains (comme le dieu Bacchus) il n’en est rien du Dieu révélé dans la Bible. En effet, celle-ci présente un Dieu trinitaire4 : un seul être divin existant en trois personnes. Ce mystère dépasse largement notre intuition humaine, alors comment peut-il être inventé par l’homme ? De plus, le Dieu biblique prend une forme humaine, très humble, pour mourir de la manière la plus abjecte5. Qui aurait pu inventer cela ? Le Dieu biblique diffère des attentes humaines en ce qu’il sauve par grâce, c’est-à-dire en dépit de la méchanceté des hommes. Le don gratuit6 du salut, par la foi en Jésus-Christ, va à l’encontre de la logique humaine qui dit que l’on n’a rien sans rien. La grâce prend l’homme à revers, et l’empêche de faire le fier, ce qui est bien différent de ses aspirations. Un tel Dieu ne correspond pas à nos attentes.

Troisième étape : Penser que Dieu existe, est-ce uniquement réconfortant ?

Beaucoup justifient la croyance en Dieu par le but atteint : l’apaisement, le réconfort, etc. Mais en est-il vraiment ainsi ? Peut-on vraiment dire que tous les humains souhaitent qu’il y ait un Dieu ? Pensez-vous que le commandant d’un camp d’extermination aimerait qu’il y ait un Dieu qui juge les actions ? La foi en Dieu n’apporte pas seulement du réconfort. La preuve en est que les premiers chrétiens ont été rejetés, dévorés par des lions ou crucifiés. La foi en Dieu implique l’obéissance à ses lois, ce qui n’est pas non plus conforme aux désirs des humains, qui veulent n’en faire qu’à leur tête.

Comme les suppositions de Feuerbach et Freud sont purement spéculatives, nous pourrions retourner l’argument et dire que ce sont eux qui ont inventé le « non-dieu » pour se débarrasser des exigences de Dieu. Ainsi, en suivant le même raisonnement, on pourrait facilement avancer que les athées ont rejeté l’existence de Dieu, car cela correspondait à leur désir.

Dieu n’est-il qu’un mythe inventé pour se réconforter ? En parcourant ces trois étapes, nous voyons que cette proposition repose sur des fondements fragiles, purement spéculatifs. De plus, le Dieu révélé dans la Bible n’a pas les caractéristiques qu’on aurait données à un dieu inventé. En outre, sa présence peut être aussi exigeante que réconfortante.

Il est vrai que les choses n’existent pas parce que nous les désirons. Mais ce n’est pas parce que nous désirons une chose que celle-ci n’existe pas ! La Bible donne une explication au fait que l’homme désire Dieu. En effet, l’homme a été créé à l’image de Dieu7 pour vivre dans une relation avec lui8.

Thomas Hodapp,

  1. Précisons aussi que nous répondons ici à l’argument selon lequel Dieu est destiné à répondre à nos désirs et attentes. Nous ne donnons pas dans cet article tous les arguments pour l’existence de Dieu.
  2. Voir Sylvain Bréchet, Dieu existe-t-il ?, (texte de la Conférence Dialogues Veritas à Toulouse le 21 mars 2007).
  3.  « Mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, –– Oracle de l’Éternel », Esaïe, chapitre 55, verset 8
  4. Voir l’article Les chrétiens adorent-ils trois dieux ?.
  5. Nous faisons allusion à la mort de Jésus par crucifixion, supplice romain épouvantable. Voir à ce sujet l’article : Pourquoi Jésus a-t-il été mis à mort ?
  6. Lettre de Paul aux Romains, chapitre 6, verset 23.
  7. Genèse, chapitre 1, verset 27.
  8. Saint-Augustin a écrit : « Vous nous avez faits pour vous, et notre cœur est inquiet jusqu’à ce qu’il repose en vous », dans Les Confessions.

Source de l'article

La Bible que nous avons entre les mains aujourd'hui a 2000 ans. Certains textes de cette époque lointaine, soient-ils poétiques, philosophiques ou historiques, suscitent toujours de l’intérêt aujourd’hui. Mais la Bible peut avoir, vue de loin l’apparence, d’un livre religieux ingrat à la lecture et d’un intérêt passé, dépassé, pas d'actualité pour l'homme moderne.
En plus de cette apparence poussiéreuse et rébarbative, que sait-on finalement de ses auteurs et peut-on faire confiance à ce qui y est écrit ?

En fait, les auteurs et les années d’écritures sont connus de manière précise pour la majorité des parties qui constituent la Bible. Une des beautés de ce livre est la cohérence de ce long texte écrit par des dizaines d’auteurs sur plusieurs millénaires dans des styles aussi différents que la poésie ou l’Histoire.

Du point de vue historique, la Bible nous enseigne sur la vie des hommes entre eux ainsi que sur sa relation avec Dieu et ce, en partant des débuts de l’humanité, il y a plus de 6000 ans, jusqu’à la naissance de l’église chrétienne au premier siècle de notre ère, soit 4000 ans d’histoire. Loin d’apporter une vision douteuse des faits, la Bible donne de chacune des périodes traversées des grandes lignes retrouvées par ailleurs dans les autres archives de l’époque (tables d’argiles, papyrus...) qui confirment la réalité des faits racontés. Mais plus que cela, elle donne des détails surprenants de véracité historique.

Peut-être que l’Histoire ne vous intéresse pas. Ce n’est pas grave, la Bible est aussi une source de sagesse et de philosophie intarissable. L’homme se fatigue à trouver par lui-même des solutions à ses maux alors que la Bible y répond depuis des siècles ! Par exemple, des études scientifiques comportementales sur des groupes de singes menées pendant plusieurs années définissent des critères de vie en société pour que chacun puisse s’épanouir... les mêmes que la Bible propose depuis tellement de temps ! Dieu n’a pas demandé que l’on imite les singes, il nous a donné les clés de la sagesse et du bonheur, il suffit de les lire dans la première Bible qui vous tombe sous la main !

Histoire des peuples, histoires vraies souvent très romanesques, philosophie et bonheur… Découvrir la Bible c’est se découvrir aussi. La bible nous parle aussi d'avenir ! D'avenir de la planète en terme écologique, sociologique, ... de notre avenir à chacun une fois que nous sommes décédés.

Vous pouvez lire la Bible dès maintenant, la découvrir par une introduction rapide et lire des textes explicatifs sur ce qu'est la Bible. La compréhension des choses vient de là !

Source de l'article

En France, les Églises évangéliques adhèrent depuis l’origine au principe de laïcité, de la séparation des Églises et de l’État. Elles sont soumises à la loi républicaine, et sont constituées en associations cultuelles 1905. Leurs statuts précisent qu’elles ne poursuivent aucun but politique. On observe un pluralisme politique parmi les membres de ces Églises.

Dans ce contexte, les protestants évangéliques prennent la Bible pour norme et souhaitent témoigner de leurs croyances, en suivant l’enseignement et l’exemple de Jésus Christ qui les enjoint à « aimer son prochain comme soi-même » (citation de l'évangile selon Matthieu, ch. 22 verset 39). Cette volonté de l’amour induit le respect de l’autre et de ses convictions.

Sur le plan politique et social, les protestants évangéliques soutiennent une éthique chrétienne, telle que décrite dans les textes de la Bible. Pour un résumé de leurs convictions, téléchargez le document publié par le Conseil National des Evangéliques de France (CNEF).

 

Téléchargez le document (format PDF) :

 

'Libre de le dire' dans l’espace public, en 10 points :

  1. Les libertés de conscience et d'expression protègent l'expression des convictions religieuses en public.
  2. La laïcité implique la neutralité de l’État Français et de ses agents en matière de religion, et non celles des citoyens français ou des personnes résidents en France.
  3. L'espace public est ouvert à la manifestation des convictions religieuses (paroles, événements, vêtements et signes religieux, position médiatique, distribution d'imprimés, internet, réseaux sociaux...), sauf en cas de trouble à l'ordre public.
  4. La religion n'est réservée ni à la vie privée des individus ni au lieu de culte.
  5. L'expression des convictions religieuses dans l'espace public est la garantie du pluralisme religieux et de l'effectivité du droit de changer de religion.
  6. La loi française n'interdit le port de signes ou de tenues issues d'une pratique religieuse que dans des cas très limités.
  7. Dans le débat public, les convictions religieuses peuvent être entendues, car ce sont les opinions exprimés par des citoyens en démocratie.
  8. Les usagers du service public ont droit au respect de leurs libertés de conscience et d'expression, dans les limites du bon fonctionnement du service.
  9. Les locaux communaux sont disponibles, dans les mêmes conditions, pour des activités religieuses que pour des activités autres.
  10. Parler de ses convictions religieuses à autrui est un droit – en public ou en privé, à des personnes de même religion ou d'une autre religion, par différents moyens... Ce droit s'exerce dans le respect de l'ordre public et des libertés de chacun.

Source de l'article

Réunions à l'affiche

4 octobre 2018 :
Réunion de prière

7 octobre 2018
Décou'Bible :
La communauté des ouvriers
Actes des Apôtres ch.2v42-46

14 octobre 2018
Décou'Bible
:
La présence continue du maître d'oeuvre
Actes des Apôtres ch.3v1-26

21 octobre 2018
Décou'Bible
:
L'opposition à la construction
Actes des Apôtres ch.4v1-31

28 octobre 2018
Décou'Bible :
Ouvriers exemplaires ?
Actes des Apôtres ch.4v32-5v14

4 novembre 2018
Conférence - débat
Dis donc, d'où vient ton dicton?

"Le chemin de Damas"
"Les écailles lui tombent des yeux"

Citation du jour

"La Bible fait bondir la tête et le coeur des hommes, tressaillir les collines."

Jean Jaurès (homme politique et écrivain, 1859-1914)

La Bible : best-seller mondial

Selon le Livre Guiness des Records, la Bible est le livre le plus vendu au monde avec une circulation de presque 5 milliards d'exemplaires.

A propos de EquithéoCastres

Nous sommes un groupe de chrétiens enthousiastes pour faire connaitre le message d’espoir de la Bible et de Jésus-Christ. Lire la suite...

 

See original image