Quelle joie pour des enfants de penser qu’un Père Noël existe pour leur apporter des cadeaux ! Et quelle consolation de se dire qu’une petite souris vient récupérer les dents de lait perdues en échange d’une pièce. Cela aide à se remettre de la douleur causée par la chute des premières dents. Il est également très réconfortant de penser qu’il existe un Dieu dans le ciel qui veille sur ses créatures. Pourquoi Dieu ne serait-il pas un mythe que les hommes ont inventé pour se réconforter, comme le Père Noël ou la petite souris ? Je vais répondre à cette question en trois étapes. 1.

Première étape : Les fondements de cette idée sont-ils solides ?

L’idée que Dieu est un mythe inventé pour se rassurer a été développée par Feuerbach, puis Freud. Feuerbach a avancé que la religion est la projection de la nature humaine à un niveau transcendant illusoire. Autrement dit, on imaginerait un monde au-delà du nôtre, et nos opinions à son sujet ne seraient qu’un reflet de ce que nous sommes. Dieu serait ainsi la personnification de l’aspiration humaine. Freud, de son côté, donne une autre explication de Dieu. Selon lui, lors de l’enfance, l’individu éprouve l’angoisse de la punition infligée par son père. Face à cette menace, l’enfant vénère le père, s’identifie à lui et projette sous la forme d’un superego tout ce qu’il sait de la volonté paternelle. En grandissant, l’homme garde ce vestige de l’enfance. Il s’est inventé un dieu.

Outre que ces explications sont purement spéculatives et ne reposent sur aucune expérience, nous pouvons leur opposer l’objection suivante : elles mettent toutes les religions dans le même sac. Mais si tous les dieux sont des projections humaines, comment expliquer les grandes différences entre les dieux de toutes les religions ? Et que dire alors des religions non théistes, comme le bouddhisme ?

Il existe des explications bien plus claires et convaincantes qui justifient la croyance en Dieu, que celles proposées par Feuerbach et Freud. En effet, il existe des arguments solides en faveur de l’existence de Dieu2, qui ne reposent pas sur de simples spéculations subjectives. De plus, selon la foi chrétienne, Dieu n’est pas inventé, mais il est révélé, c’est-à-dire qu’il se fait connaître de manière objective et ne se plie pas aux conceptions personnelles de l’homme3. Ceci nous amène à la deuxième étape.

Deuxième étape : Le Dieu biblique correspond-il à nos projections humaines ?

Si certaines divinités peuvent correspondre aux désirs humains (comme le dieu Bacchus) il n’en est rien du Dieu révélé dans la Bible. En effet, celle-ci présente un Dieu trinitaire4 : un seul être divin existant en trois personnes. Ce mystère dépasse largement notre intuition humaine, alors comment peut-il être inventé par l’homme ? De plus, le Dieu biblique prend une forme humaine, très humble, pour mourir de la manière la plus abjecte5. Qui aurait pu inventer cela ? Le Dieu biblique diffère des attentes humaines en ce qu’il sauve par grâce, c’est-à-dire en dépit de la méchanceté des hommes. Le don gratuit6 du salut, par la foi en Jésus-Christ, va à l’encontre de la logique humaine qui dit que l’on n’a rien sans rien. La grâce prend l’homme à revers, et l’empêche de faire le fier, ce qui est bien différent de ses aspirations. Un tel Dieu ne correspond pas à nos attentes.

Troisième étape : Penser que Dieu existe, est-ce uniquement réconfortant ?

Beaucoup justifient la croyance en Dieu par le but atteint : l’apaisement, le réconfort, etc. Mais en est-il vraiment ainsi ? Peut-on vraiment dire que tous les humains souhaitent qu’il y ait un Dieu ? Pensez-vous que le commandant d’un camp d’extermination aimerait qu’il y ait un Dieu qui juge les actions ? La foi en Dieu n’apporte pas seulement du réconfort. La preuve en est que les premiers chrétiens ont été rejetés, dévorés par des lions ou crucifiés. La foi en Dieu implique l’obéissance à ses lois, ce qui n’est pas non plus conforme aux désirs des humains, qui veulent n’en faire qu’à leur tête.

Comme les suppositions de Feuerbach et Freud sont purement spéculatives, nous pourrions retourner l’argument et dire que ce sont eux qui ont inventé le « non-dieu » pour se débarrasser des exigences de Dieu. Ainsi, en suivant le même raisonnement, on pourrait facilement avancer que les athées ont rejeté l’existence de Dieu, car cela correspondait à leur désir.

Dieu n’est-il qu’un mythe inventé pour se réconforter ? En parcourant ces trois étapes, nous voyons que cette proposition repose sur des fondements fragiles, purement spéculatifs. De plus, le Dieu révélé dans la Bible n’a pas les caractéristiques qu’on aurait données à un dieu inventé. En outre, sa présence peut être aussi exigeante que réconfortante.

Il est vrai que les choses n’existent pas parce que nous les désirons. Mais ce n’est pas parce que nous désirons une chose que celle-ci n’existe pas ! La Bible donne une explication au fait que l’homme désire Dieu. En effet, l’homme a été créé à l’image de Dieu7 pour vivre dans une relation avec lui8.

Thomas Hodapp,

  1. Précisons aussi que nous répondons ici à l’argument selon lequel Dieu est destiné à répondre à nos désirs et attentes. Nous ne donnons pas dans cet article tous les arguments pour l’existence de Dieu.
  2. Voir Sylvain Bréchet, Dieu existe-t-il ?, (texte de la Conférence Dialogues Veritas à Toulouse le 21 mars 2007).
  3.  « Mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, –– Oracle de l’Éternel », Esaïe, chapitre 55, verset 8
  4. Voir l’article Les chrétiens adorent-ils trois dieux ?.
  5. Nous faisons allusion à la mort de Jésus par crucifixion, supplice romain épouvantable. Voir à ce sujet l’article : Pourquoi Jésus a-t-il été mis à mort ?
  6. Lettre de Paul aux Romains, chapitre 6, verset 23.
  7. Genèse, chapitre 1, verset 27.
  8. Saint-Augustin a écrit : « Vous nous avez faits pour vous, et notre cœur est inquiet jusqu’à ce qu’il repose en vous », dans Les Confessions.

Source de l'article

Réunions à l'affiche

Conférence-Débat :
Martin Luther, la Bible et les 500 ans de la Réforme Protestante
Dim 15 oct, 17h

 

Bible à Grands Traits :
Noël... et alors ?
(conférence-débat)
Dim 26 nov, 17h

 

Culte de Noël
Dim 17 déc, 17h

 

Télécharger programme entier :
sept - déc 2017 (pdf)

Résultat de recherche d'images pour "pdf logo"

Citation du jour

"La Bible fait bondir la tête et le coeur des hommes, tressaillir les collines."

Jean Jaurès (homme politique et écrivain, 1859-1914)

La Bible : best-seller mondial

La Bible est le livre le plus vendu au monde avec une circulation de presque 4 milliards d'exemplaires.

Lire la suite...

A propos de EquithéoCastres

Nous sommes un groupe de chrétiens enthousiastes pour faire connaitre le message d’espoir de la Bible et de Jésus-Christ.
Nous nous inscrivons dans le mouvement Protestant Évangélique qui trace ses origines de la Réforme Protestante au 16ème siècle. Lire la suite...

 

See original image